MIEUX GERER VOTRE TEMPS

ECRIRE
VOTRE THESE

DOCTORAT :
VOS BLOCAGES ?

NOUVEL ARTICLE
CHAQUE MARDI

MIEUX GERER VOTRE TEMPS

ECRIRE VOTRE THESE

DOCTORAT : QUELS SONT VOS BLOCAGES ?

Par Florian

Par Florian

Écrire un article scientifique, ça fait peur.

Des sueurs froides dans le dos pour certains d’entre nous.

Et pourtant, on cherche presque tous à publier pendant le doctorat.

Pas seulement pour éviter les questions gênantes des collègues, du genre :

« Est-ce que tu as déjà publié ? »

Mais aussi parce que souvent, il faut passer par là pour devenir docteur(e).

 

Alors, en pratique, comment on fait pour écrire un article scientifique ?

Ça commence par une base : savoir structurer votre article.

Bonne nouvelle : ce n’est pas si compliqué.

On voit ça ensemble.

  La structure d’un article

Dans les grandes lignes, votre article aura les parties suivantes :

  • Résumé
  • Introduction
  • Méthodes
  • Résultats
  • Discussion
  • Bibliographie

« Mais Florian, j’écris un article théorique. Ça marche pas, ton truc ».

C’est vrai : la structure qu’on voit aujourd’hui est celle d’un article de recherche empirique (et pas théorique).

En clair : si vous avez collecté des données (par exemple, la consommation quotidienne de café par les Belges, ou des taux de radioactivité issus de plusieurs villes européennes), alors cet article est pour vous.

Mais si vous n’avez pas collecté de données, alors … stop. Cet article ne vous sera pas utile.

Résumé

C’est l’essentiel de votre article, en 10-15 lignes.

Les anglo-saxons disent parfois que le résumé répond à la question « so what ? ».

En clair : « Qu’est-ce qu’on retient de votre recherche ? »

Un expert en communication scientifique m’a raconté un jour que la moitié des chercheurs qu’il interroge n’arrive pas à répondre clairement à cette question (!).

Deux choses dans votre résumé doivent donc immédiatement « sauter aux yeux » :

  • Votre motivation (le « pourquoi »): par exemple, « le niveau d’anglais des lycéens est faible. Nous proposons donc une nouvelle approche pour l’améliorer. A la fin de chaque cours, les élèves chanteront une chanson des Beatles. Cela devrait améliorer leur niveau d’anglais. »
  • Votre résultat principal (le « quoi ») : par exemple, « grâce à notre approche « Beatles », les élèves ont de bien meilleurs résultats en anglais qu’avec une approche traditionnelle. »

Ajoutez aussi quelques informations sur la méthode que vous avez utilisée dans votre étude.

Et enfin, c’est une cruelle vérité : la plupart des lecteurs lisent seulement le résumé, pas l’article.

Il faut donc donner envie au lecteur de lire votre chef-d’œuvre.

Bref, n’hésitez pas à « vous vendre ».

Mais n’exagérez pas non plus ce que vous avez fait 🙂

Introduction

Dans cette partie, vous décrivez le contexte (« où vous êtes »), et votre question de recherche (« où vous voulez aller »).

D’abord, expliquez pourquoi on s’intéresse à votre sujet.

Est-ce qu’il permet de résoudre des problèmes liés à la santé ? Ou à l’éducation ? Ou encore à l’environnement ?

C’est peut-être évident pour vous-même, mais ce n’est pas forcément le cas pour votre lecteur.

Par exemple, « l’apprentissage de l’anglais à l’école est important pour développer la future carrière professionnelle des élèves, … ».

Ensuite, dites deux mots sur le contexte de votre recherche.

  • définissez les termes clés utilisés dans votre article
  • parlez des résultats des autres études similaires à la vôtre
  • évoquez les principaux débats dans votre domaine.

A nouveau, cela vous semble peut-être évident.

Mais votre lecteur n’est pas forcément au courant de tout « ce qui se passe » dans votre domaine de recherche.

Enfin, et c’est peut-être le plus important :

Formulez une question de recherche.

Par exemple, « Est-ce que notre approche « Beatles » est meilleure que l’approche traditionnelle pour améliorer le niveau d’anglais des lycéens ? ».

Un ancien collègue me disait parfois :

« un article sans question de recherche n’est pas un bon article ».

En clair : si votre objectif n’est pas très clair, c’est mauvais signe.

Normalement, l’introduction constitue le terreau idéal pour y planter (à la fin) votre question de recherche.

Si vous avez bien posé le contexte, on comprend naturellement « d’où sort » votre question de recherche.

Méthodes

Ici, vous expliquez comment vous allez répondre à votre question de recherche.

C’est le « chemin » que vous avez choisi de prendre pour atteindre votre objectif.  

Commencez par décrire votre échantillon, et le contexte spécifique de votre étude.

Par exemple, « 138 lycéens Français de 17 ans ont participé à notre étude, dont 55% de filles, issus de 7 lycées généraux. ».

Puis, décrivez le design de votre étude.

« Le design de l’étude est de type « traitement/contrôle », avec une moitié des participants dans chaque groupe.

Le groupe « contrôle » utilise l’approche traditionnelle.

Le groupe « traitement » utilise la nouvelle approche « Beatles ».

Nous avons utilisé le TOIEC (note maximale : 990 points) pour évaluer le niveau d’anglais, car c’est un questionnaire standard.

A la fin de l’année scolaire, nous comparons les notes au TOIEC des groupes « contrôle » et « traitement »».

Résultats

Ici, vous présentez les résultats de votre étude.

Soyez très factuel.

Lorsque j’ai écrit mon premier article, je « développais » trop mes résultats.

Problème : ce n’était pas le bon endroit pour le faire, car la discussion des résultats se passe dans la section suivante.

Petit à petit, j’ai appris à m’en tenir à l’essentiel dans la partie « résultats ».

Par exemple :

« dans le groupe traitement utilisant l’approche innovante « Beatles », 90% des élèves ont eu un score supérieur à 900.

En revanche, dans le groupe contrôle avec l’approche traditionnelle, seulement 50% des élèves ont eu un score supérieur à 900.

Ces différences de réussite sont significatives, comme le montre le test statistique [… blabla …] ».

Avec un bel histogramme (ou graphique, ou tableau), du genre :

 

Normalement, on doit comprendre sans trop d’efforts le lien entre :

  • votre question de recherche (comparaison des approches traditionnelle/Beatles)
  • votre méthode (TOIEC)
  • et vos résultats (approche « Beatles » plus efficace).

Si ce n’est pas le cas, retravaillez ces parties.

Discussion

Dans cette partie, vous « creusez » vos résultats.

En clair : qu’est-ce que vos résultats signifient pour votre étude ? et pour votre discipline en général ?

C’est peut-être la partie la plus difficile. Je connais des chercheurs avec plusieurs années d’expérience qui considèrent encore la « discussion » comme un vrai challenge.

Commencez donc par rappeler votre résultat principal : « Nos résultats suggèrent que l’approche « Beatles » est meilleure que l’approche traditionnelle pour améliorer le niveau d’anglais des lycéens ».

Puis, proposez une interprétation de vos résultats :

« L’aspect ludique (chanson) pourrait expliquer que les élèves apprennent mieux. En effet, plusieurs recherches ont montré que les élèves retiennent mieux les chansons pour apprendre [… blabla …] »

Ensuite, comparez vos résultats avec ceux d’autres études. Sont-ils différents, ou similaires ? D’autres études font-elles « moins bien », ou « mieux que vous » ?

Enfin, précisez les limites de votre travail : « l’approche Beatles a seulement été testée auprès d’adolescents de 17 ans, peut-être n’aurait-elle pas le même effet auprès d’adultes ».

Finissez par proposer quelques pistes de recherche pour le futur. Par exemple, « nous pourrions tester une autre approche « Shakira » pour apprendre l’espagnol ».

Bibliographie

Ici, vous écrivez la liste des auteurs que vous avez cités dans votre article.

Pendant longtemps, j’ai géré toutes les références « à la main » (ne faites pas ça).

 

Quand j’ai découvert les logiciels de gestion automatique de références (genre Zotero, ou Endnote), j’ai soudain gagné un temps incroyable.

Je vous recommande donc d’apprendre à en utiliser un, si vous n’en avez pas encore. 

Le conseil bonus

A travers cet exemple un peu « fun », nous avons vu la structure « standard » d’un article.

Evidemment, elle sera peut-être un peu différente selon que vous êtes en droit, en médecine ou en sciences physiques.

Du coup, et c’est mon conseil bonus : allez voir à quoi ressemble la structure des autres publications dans votre domaine.

C’est une très bonne piste d’inspiration pour « vous lancer »

Et si c’est l’écriture de votre premier article, soyez patient.

Ça prend du temps, c’est normal.

Courage, et à vos claviers !

*** Milles mercis à Laura et Aneta pour la relecture minutieuse de l’article ***

Et vous, est-ce que vous avez des difficultés à structurer/écrire votre article ?

Florian

2 Commentaires

  1. zerouali

    MERCI BEAUCOUP FLORIAN !
    je cherche si vous pouvez me conseiller pour sortir d’une impasse de ma recherche doctorale
    voici mon problème:
    je fais une enquête auprès des enseignants FLE au Maroc pour constituer un corpus à propos de la problématique:
    comment faire le dépistage des difficultés d’apprentissage du français en cycle qualifiant, dans une approche interculturelle.
    la collecte des données me semble loin de ma problématique et Bien à vous!

    Réponse
    • jefaisunethese

      Bonjour Zerouali,

      Merci pour votre commentaire.

      Est-ce que vous pourriez clarifier un peu votre question ?

      Notamment : est-ce que vous cherchez des conseils pour améliorer votre problématique, ou pour faciliter votre collecte de données ?

      Un conseil général : essayez d’avoir une problématique précise, originale, et qui ne soit pas trop ambitieuse (pour pouvoir y répondre en max. 3/4 ans).

      Autre piste à explorer concernant la collecte des données : avez-vous pensé à interroger les élèves ?

      Florian

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment lire PLUS VITE un article de recherche ? - Je fais une thèse - […] de façon plus détaillée dans un autre billet les éléments importants qui figurent dans un article de recherche. A…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous avez aimé l’article ?     Partagez-le !

GUIDE OFFERT ~> Comment réussir votre doctorat sans perdre votre temps

X