VOUS RENCONTREZ DES DIFFICULTES PENDANT VOTRE DOCTORAT ?

ECRITURE, MOTIVATION, ORGANISATION, OU AUTRE …

NE RESTEZ PLUS BLOQUE(E) !

RESERVEZ VOTRE COACHING GRATUIT DE 30 MINUTES

↓ ↓

VOUS RENCONTREZ DES DIFFICULTES PENDANT VOTRE DOCTORAT ?

ECRITURE, MOTIVATION, ORGANISATION, OU AUTRE …

NE RESTEZ PLUS BLOQUE(E) !

RESERVEZ VOTRE COACHING GRATUIT DE 30 MINUTES

↓ ↓

Par Florian

Par Florian

« Est-ce que je serais bien encadré avec ce prof » ?

C’est la question que vous vous posez peut-être…

… si vous avez trouvé un prof qui pourrait diriger votre thèse…

… et que vous hésitez à le contacter.

Voyons donc ensemble 7 questions à se poser pour choisir (ou pas) CE prof pour votre thèse…

#1 Ce prof a-t-il des publications ?

C’est un critère classique de la réputation académique d’un chercheur.

Assurez-vous donc que ce prof publie régulièrement – par exemple, en visitant sa page universitaire.

Vérifiez aussi que ses publications figurent dans de bons journaux – et pas juste dans le « journal du coin ».

Pour cela, regardez le facteur d’impact, qui est un bon indicateur de la qualité d’un journal.

Enfin, regardez aussi si les publications ne sont pas trop anciennes…

Si la dernière publication date de 2003… alors attention.

#2 Ce prof communique-t-il souvent dans des conférences ?

Un chercheur de qualité communique aussi régulièrement dans des conférences.

Il participe activement aux échanges scientifiques.

Il connaît bien d’autres chercheurs.

Bref, « il a un réseau », comme on dit parfois.

Du coup, assurez-vous aussi que ce prof possède quelques « communications orales » sur sa page universitaire.

#3 Ce prof est-il apprécié par ses doctorants ACTUELS ?

Si vous hésitez à tester ce nouveau restaurant japonais qui vient d’ouvrir…

… et que votre ami Fred vous dit alors qu’il vient d’y manger d’excellents sushis à des prix raisonnables…

… vous allez sans doute aussi y aller.

Le « social proof », selon le psychologue américain Robert Cialdini, c’est capital prendre une décision.

 

Pour la thèse, c’est un peu la même chose… puissance 10.

 

Avant de vous engager pour 3, 4 ou 5 années avec un prof…

… allez voir la liste des thésards encadrés par ce prof sur le site du labo…

… et contactez un doctorant.

 

Essayez de savoir « comment ça se passe avec son encadrant » :

Est-ce que ce doctorant aime bien la façon d’encadrer du prof ?

 

Est-ce qu’on l’aide à publier des articles ?

 

Est-ce qu’il y a une bonne ambiance dans l’équipe ?

 

Etc.

 

Bref, prenez « la température » du laboratoire.

 

#4 Ce prof a-t-il encadré des doctorants devenus docteurs ?

Allez sur theses.fr – ou bien sur n’importe quelle base de données de thèses.

 

Tapez le nom du prof qui vous intéresse.

 

Est-ce que vous trouvez des thèses qui ont été soutenues sous la supervision de ce prof ?

 

Si oui, c’est rassurant.

 

Car ça veut dire qu’il est possible de finir une thèse avec ce prof.

 

Si non… attention.

 

Pourquoi aucun doctorant n’a-t-il fini de thèse avec ce prof ?

 

A nouveau, n’hésitez pas à contacter ces doctorants qui ont soutenu leur thèse avec ce prof… pour savoir comment leur doctorat s’est passé.

 

 

#5 Le laboratoire de ce prof a-t-il obtenu récemment des financements ?

Si c’est le cas, c’est bon signe.

 

Car ça veut dire que le labo est « vivant ».

 

Et que des organismes extérieurs (ministère, etc.) lui font suffisamment confiance pour le financer.

 

Idéalement, c’est encore mieux si c’est le prof que vous visez qui est porteur d’un projet.

 

S’il n’y a aucun projet ou financement en cours… demandez-vous quelle en est la raison.

 

#6 Ce prof aura-t-il assez de temps à vous consacrer ?

Si le prof que vous visez est célèbre, ça peut être une « fausse bonne » idée de faire une thèse avec lui.

 

Pourquoi ?

 

En apparence, « ça fait toujours bien » d’être dirigé par un expert reconnu du domaine.

 

C’est clair.

 

Mais parfois, la réalité peut être plus complexe.

 

Des doctorants en thèse avec un prof très renommé m’ont un jour confié… qu’il était constamment invité aux quatre coins du monde pour donner des conférences.

 

Du coup, le soutien pour la thèse était trop light et les doctorants étaient déçus… 

 

Dans un autre registre, faites aussi attention au prof qui supervise plein de doctorants.

 

Allez donc sur theses.fr, et regardez le nombre de thèses en cours avec ce prof.

 

S’il y a plus de 100 thèses en cours* avec le prof que vous visez… attention !

 

Car il sera hyper-occupé, et vous risquez de ne pas le voir très souvent…

 

*c’est d’ailleurs une histoire vraie (!), racontée dans le livre « Le doctorat, un rite de passage », de L. Gérard.

#7 Ce prof utilise-t-il des méthodes qui vous intéressent ?

 

En recherche, on oppose parfois la recherche qualitative – plutôt axée sur la signification – de la recherche quantitative – plutôt axée sur des données chiffrées.

 

Du coup, si le prof que vous visez a une approche de la recherche qui est qualitative…

… mais que vous rêvez de faire une recherche de type quantitatif…

… ça risque de coincer.

 

En clair : il faut que votre approche de la recherche soit « en phase » avec celle du prof.

 

Pour cela, lisez quelques-uns de ses articles, et faites bien attention aux méthodes qu’il utilise.

 

Conclusion

Soyons honnêtes : il est impossible de dire à l’avance si un prof va bien vous encadrer.

 

Parce qu’il existe toujours une part de hasard.

 

Certains profs sont d’excellents chercheurs…

mais en revanche leur encadrement n’est vraiment pas terrible…

 

C’est une réalité.

 

Allez voir sur Google les témoignages des doctorants sur les directeurs de thèse invisibles, peu aidants, etc.

 

Ça ne manque pas.

 

Heureusement, il existe aussi de NOMBREUX directeurs de thèse bienveillants.

 

Qui vous aideront à vous épanouir pendant la thèse, à publier, etc.

 

Et ça fait vraiment la différence : l’encadrement, c’est un facteur bien connu de la réussite en thèse.

 

*   *   *

En résumé, les 7 éléments de ce billet… sont là pour vous aider à diminuer la part de hasard quand vous choisirez votre directeur de thèse.

 

L’idéal, c’est de trouver un bon compromis entre ces aspects « recherche » (p.ex. #1 publications) et « encadrement » (p.ex. #3 feedback des doctorants).

 

Bon courage !

 

Et vous, quels indicateurs vous semblent importants pour choisir un bon directeur de thèse ?

 

Florian

 

*** Merci beaucoup à Laura et Aneta pour la relecture ***

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous avez aimé l’article ?     Partagez-le !

GUIDE OFFERT ~> Comment réussir votre doctorat sans perdre votre temps

X